La Sacem demande la libération de Rokia Traoré

La Sacem demande la libération de Rokia Traoré, incarcérée à la prison de Fleury-Mérogis depuis le 10 mars et qui a entamé une grève de la faim pour alerter les pouvoirs publics sur son sort. Sa détention intervient en pleine crise sanitaire du Covid-19.

La Sacem demande la libération de Rokia Traoré, incarcérée à la prison de Fleury-Mérogis depuis le 10 mars et qui a entamé une grève de la faim pour alerter les pouvoirs publics sur son sort. Sa détention intervient en pleine crise sanitaire du Covid-19.

Alors que la justice française a maintenu sa détention, la Sacem s’étonne de cette décision alors que Rokia Traoré se rendait elle-même en Belgique pour assister à une audience d’appel liée à un litige avec son ex compagnon.

À la suite du dépôt d’une plainte pour attouchement sexuel sur sa fille, visant ce dernier, Rokia Traoré a refusé de remettre l’enfant à son père. C’est pour ce motif qu’elle a fait l’objet d’un mandat d’arrêt européen émis par la justice belge pour « séquestration, prise d’otage, enlèvement » et qu’elle a été interpellée à Paris.

L’autrice, compositrice est aussi une femme engagée depuis de nombreuses années notamment auprès des réfugiés à travers le monde. En 2016, elle a été nommée ambassadrice de bonne volonté par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Au vu du contexte sanitaire actuel, de la grève de la faim entamée par Rokia Traoré depuis cinq jours et de sa santé fragile, la Sacem partage les inquiétudes de ses proches. Elle en appelle aujourd’hui aux pouvoirs publics et demande que son dossier fasse l’objet d’une étude attentive et rapide afin que Rokia Traoré soit libérée dans l’attente de son jugement. 

La Sacem rejoint ainsi les nombreuses personnalités qui réclament sa libération.

 

Contacts presse

Mathilde Gaschet - 06 87 74 23 04
Anthony Rival - 06 07 31 43 95

 

 

 

Publié le 20 mars 2020