La Sacem renforce les Fabriques à Musique

Plus d’élèves touchés et implication de quatre Fabriques Electro - Au programme de coopération européenne « Future Songwriting ». La Fabrique à Chansons, la Fabrique Electro, la Fabrique Jazz, la Fabrique Musique Contemporaine et la Fabrique Musique et Image sont toutes regroupées sous le label « Les Fabriques à Musique »

 

Les Fabriques à Musique en chiffres Objectifs des fabriques à Musique
- 5 Fabriques pour 5 esthétiques musicales
- 657 artistes participants
- 18 610 élèves participants
- 513 structures locales porteuses du projet depuis leur implication dans le dispositif en 2017
- Découvrir et participer au processus de création d’une œuvre
- Créer les conditions d’expression de sa propre créativité
- Favoriser la connaissance des œuvres dans toute leur diversité
- Développer la pratique musicale
- Découvrir les métiers de la musique
Sensibiliser au droit d'auteur

 

Les Fabriques à Musique reviennent pour une cinquième édition et s’invitent à nouveau dans les écoles, collèges et lycées de France et d’Outre-Mer. Musique contemporaine, électro, musique pour l’image, chanson, jazz, les élèves découvriront tout au long de l’année 2019-2020 le processus de création artistique aux côtés d’un auteur ou d’un compositeur.

Suite au succès des précédentes éditions, le nombre de classes participant à l’opération des Fabriques à Musique a été revu à la hausse avec près de 230 classes (contre 159 classes l’année dernière). Depuis le lancement en 2015 de la première Fabrique à Chansons en partenariat avec le ministère de l’Education Nationale, le ministère de la Culture et le Réseau-Canopé, le concept a été étendu au fil des années à quatre autres répertoires. 

L’opération des Fabriques à Musique est l’occasion pour les plus jeunes de participer activement à l’écriture d’une œuvre musicale et de comprendre les coulisses de la création aux côtés d’un professionnel. Tout au long de l’année, ils traversent toutes les étapes du processus créatif, laissent exprimer leur créativité et apprennent à travailler ensemble jusqu’à l’aboutissement : la représentation devant un public.

Depuis plus de dix ans, la Sacem soutient les actions d’éducation et de sensibilisation du jeune public à la musique et œuvre activement pour renforcer la place de la musique à l’école. En 2013, elle est la première société d’auteur à s’être dotée d’un pôle dédié à l’éducation artistique et culturelle. L’engouement pour les Fabriques à Musique et les retours positifs du corps enseignant, des élèves, de leurs parents et des salles de spectacles partenaires confirment le pouvoir fédérateur de la musique et l’intérêt de lui redonner la place qu’elle mérite dans les écoles.

FOCUS SUR LES FABRIQUES ELECTRO ET LE PROGRAMME EUROPÉEN FUTURE SONGWRITING

Dans le cadre de cette nouvelle édition des Fabriques à Musique, cinq classes de collège participant au dispositif de la Fabrique Electro intégreront le projet de coopération européenne « Future Songwriting ». Les élèves travailleront tout au long de l’année aux côtés d’un compositeur de musique électronique sur la conception d’une œuvre.

Ce programme piloté par la Finlande, intègre d’autres pays européens comme la France, l’Allemagne, l’Espagne, la Hongrie et le Royaume-Uni et a pour ambition de confronter les différentes méthodes d’apprentissage de la musique et de déployer la méthode INTO.

Cette méthode développée par l’équipe d’INTO School, composée d’éducateurs et compositeurs finlandais récompensés par de nombreux prix, vise à renforcer la pratique artistique et culturelle des élèves, en leur donnant un rôle actif en tant que créateur de musique. Dans le cadre du programme, les enseignants seront formés à la méthode INTO et intégreront dans le processus de création avec leurs élèves, des tablettes tactiles équipées de l’application Garage Band pour la production musicale.

 

« Depuis de nombreuses années, la Sacem a investi le champ de l’éducation artistique et culturelle en soutenant et en prenant part aux actions d’éducation et de sensibilisation du jeune public. Nous sommes fiers de voir le succès rencontré par l’opération des Fabriques à Musique et le pouvoir fédérateur de la musique dès le plus jeune âge.
La musique a un rayonnement qui dépasse nos frontières. La participation de quatre Fabriques Electro au programme de coopération européenne « Future Songwriting », un projet ambitieux soutenu par la Commission européenne, donne à cette nouvelle édition une dimension inédite.
Nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres et ce programme est l’occasion de confronter nos méthodes d’apprentissage. Les nouveaux outils numériques mis à notre disposition sont un incroyable appui pour créer et redonner aux plus jeunes un rôle de premier plan dans le processus de création musicale. »

Jean-Noël Tronc, Directeur général-Gérant de la Sacem

Les Fabriques à Musique en résumé

  • Chaque classe travaille avec un créateur à la composition d’une œuvre musicale
  • Un projet collaboratif entre enseignants, élèves, artistes et structures culturelles locales
  • 5 séances de travail réparties sur l’année scolaire
  • Présentation publique en mai 2020

À propos de la Sacem

La Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) a pour vocation de représenter et défendre les intérêts de ses membres en vue de promouvoir la création musicale sous toutes ses formes (de la musique contemporaine au jazz, rap, hip-hop, chanson française, musique de films, musique à l’image…) mais également d’autres répertoires (jeune public, humour, poésie, doublage-sous titrage…).

Sa mission essentielle est de collecter les droits d’auteur et de les répartir aux auteurs, compositeurs et éditeurs dont les œuvres ont été diffusées ou reproduites. Elle mène également une politique de soutien à la création et à la diffusion au plus près des acteurs et des territoires. Organisme privé, la Sacem est une société à but non lucratif gérée par les créateurs et les éditeurs de musique qui composent son Conseil d’administration.

Elle compte 169 400 membres dont 20 550 créateurs étrangers issus de 167 nationalités (4 365 nouveaux membres en 2018) et représente plus de 140 millions d’œuvres du répertoire mondial.
Des plateformes de streaming en passant par les médias audiovisuels ou encore les salles de concerts ou les restaurants, la Sacem compte 506 000 clients qui diffusent ou reproduisent de la musique.

En 2018, la Sacem a réparti des droits à 330 000 auteurs, compositeurs et éditeurs dans le monde, au titre de 2,7 millions d’œuvres.

Contacts Presse
Service de presse Sacem - 01 47 15 45 92 - service.de.presse@sacem.fr

Publié le 20 novembre 2019