La Sacem salue la publication du rapport sur l’émancipation et l’inclusion par les arts et la culture

Après la remise lundi par la députée Aurore Bergé de son rapport au Premier Ministre « pour un ministère de la Culture au service des droits humains », basé sur une enquête de terrain, la Sacem salue l’orientation générale du document qui met l’accent sur la participation des citoyens à la vie culturelle de la petite enfance à l’âge adulte.

Cette préoccupation rejoint l’engagement de la Sacem, première société d’auteurs à s’être dotée d’un pôle dédié à l’éducation artistique et culturelle en 2013, qui agit depuis des années pour la sensibilisation et l’accès des plus jeunes à la musique et pour la promotion de l’expression artistique et musicale auprès de tous les publics tout au long de la vie.

La Sacem juge également positive la vision exprimée dans le rapport de la culture comme pilier d’un « sentiment d’appartenance au commun ». La société soutient cette conception en France et en Europe, en agissant pour garantir les droits des créateurs de musique, et mettre la culture au cœur du vivre-ensemble.

Enfin, la Sacem apprécie l’approche concrète prônée dans le rapport à travers plusieurs recommandations d’actions.

 « Ce document avance plusieurs propositions très positives, déclare Jean-Noël Tronc, Directeur général-gérant de la Sacem. Je salue par exemple l’idée d’un passeport culturel à donner à chaque enfant dès le CM1 et recensant les fondamentaux de l’éducation artistique et les types de projets dont il devra bénéficier. C’est dès l’enfance qu’il faut donner à chaque enfant une expérience personnelle de la culture. Il s’agit d’une mission fondamentale pour l’école républicaine et pour tous les acteurs culturels et institutionnels. »

Depuis 10 ans, la Sacem agit déjà à son niveau en faveur de l’enseignement artistique et culturel. En 2018, elle a consacré près d’1 million d’euros à des actions éducatives et soutenu près de :

  • 292 projets
  • 24 festivals avec une programmation jeune public
  • 18 créations musicales en milieu pénitencier

Grâce au dispositif des Fabriques à Musique, lancé en 2015, des animations dans les écoles, les collèges et les lycées ont permis à 13 270 élèves de travailler avec 440 auteurs et compositeurs.

Contacts presse

Sacem - Anthony Rival
01 47 15 46 07 - anthony.rival@sacem.fr

Service de presse
01 47 15 45 92 - service.de.presse@sacem.fr

Publié le 19 février 2020