La Sacem salue l’engagement du président de la République en faveur de la culture

La Sacem salue l’engagement du président de la République et du ministre de la Culture qui ont ce matin apporté un certain nombre de réponses importantes aux questions brûlantes que soulève la crise du COVID-19 pour l’avenir de la création et de la culture dans notre pays.

Cette mobilisation au plus haut niveau était attendue, et indispensable, pour faire face à la crise sans précédent que traversent les acteurs de la culture.

Ils ont en effet été les premiers à entrer dans la crise, dès la fin février, et seront pour beaucoup les derniers à en sortir. Pour le spectacle vivant notamment, la reprise sera éloignée dans le temps. Pour tous les auteurs et pour les compositeurs et les éditeurs de musique, la crise est une « double lame » : ils perdent immédiatement une partie de leurs revenus, mais l’effondrement de leurs droits d’auteur dû à la crise du COVID-19 n’interviendra qu’en 2021.

 La Sacem salue la vision exprimée par le chef de l’Etat selon laquelle la culture constitue une part de notre souveraineté et représente des actifs stratégiques qu’il faut veiller à protéger dans cette période critique. L’engagement en faveur de la création et du répertoire français est vital.

La Sacem se réjouit que le rôle des auteurs comme maillon essentiel de la chaîne de la création ait été souligné dans ces déclarations.

Parmi les annonces faites par le chef de l’Etat, et détaillées par le ministre de la Culture, la Sacem retient en particulier plusieurs points importants :

  • la confirmation de l’éligibilité des artistesauteurs au fonds de solidarité mis en place par le ministère de l’Economie et des Finances, ainsi que l’exonération de quatre mois de charges sociales, dont les contours devront être précisés ;
  • l’abondement de 50 millions d’euros apportés au Centre national de la musique (CNM), qui marque une première étape très significative pour l’avenir de l’établissement public crée le 1er janvier dernier ;
  • les garanties apportées pour la reprise des tournages, qui concernent beaucoup des membres de la Sacem qui travaillent pour le cinéma et l’audiovisuel ;
  • l’annonce d’un programme de commande publique, qui rejoint les démarches que mène la Sacem depuis les premiers jours de la crise pour soutenir le répertoire français, notamment grâce à une plus grande visibilité à la télévision et à la radio.
  • la confirmation de la transposition annoncée des trois directives européennes avant la fin de l’année.

La Sacem se félicite des garanties apportées aux intermittents du spectacle, parmi lesquels nombreux sont également autrices/auteurs ou compositrices/compositeurs, ainsi que de la création d’un fonds nouveau dédié aux festivals, qui sont des partenaires essentiels pour ses membres.

Elle se tient à la disposition du ministère de la Culture et des autres ministères concernés pour la mise en œuvre de ces annonces.

Bruno Lion : « Nos sociétaires seront durablement et fortement frappés par cette crise, au point de faire peser un risque vital pour la création dans notre pays. Les annonces de ce jour sont donc particulièrement bienvenues, même si des mesures complémentaires seront sans doute nécessaires pour prendre pleinement en compte le caractère différé de la perte en revenu de nos membres. »

Jean-Noël Tronc : « Les annonces faites par le chef de l’Etat et par le ministre de la Culture sont importantes. La culture est au cœur de la vie de notre pays, elle sera particulièrement frappée par la crise du COVID-19, et a besoin d’un soutien fort de l’Etat et des collectivités locales. La Sacem s’est engagée dès le début de la crise pour contribuer aux pistes d’action nécessaires, et se réjouit de retrouver dans ces annonces certains des sujets importants qu’elle a portés. Elle reste pleinement mobilisée, tant pour les mesures d’urgence, qui ont permis de répondre tout de suite, et que ces annonces complètent, que pour les mesures nécessaires pour ensuite : mesures de relance et prise en compte des pertes en droit d’auteur en 2021, autres mesures de soutien aussi, aux autrices/ auteurs, aux compositrices/ compositeurs et aux éditrices/ éditeurs de musique, dont la situation n’a pas été évoquée ce matin. »

Contacts presse

 

Mathilde Gaschet
06 87 74 23 04 - mathilde.gaschet@sacem.fr

Anthony Rival
06 07 31 43 95 - anthony.rival@sacem.fr

 

Publié le 06 mai 2020