La Sacem se félicite de l’annonce de la création du Centre National de la Musique et souligne la nécessité de financements publics supplémentaires pour réussir cette ambition

26 avril 2018

La ministre de la Culture a choisi le Printemps de Bourges pour annoncer la création d’un Centre National de la Musique début 2019 et l’ouverture immédiate d’une phase de préfiguration confiée à Emilie Cariou et Pascal Bois, deux parlementaires très investis dans les enjeux culturels.

Ils auront mission de :
- préparer l’avant-projet de texte créant le nouvel établissement public ;
- clarifier son organisation et sa gouvernance ;
- clarifier les besoins de la filière et ses financements. 

Alors que la Ministre a souligné dans son discours qu’en matière de soutien public à la musique, le compte n’y est pas, ce projet redonne espoir à tous les créateurs et éditeurs qui avaient accueilli avec une très grande déception le brutal abandon en 2012 du projet de créer un CNM. 

La Sacem se félicite de la création future de ce nouvel établissement public et de l’ambition affirmée par Françoise Nyssen de porter une nouvelle politique musicale offensive.

La société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique a affirmé, dès la remise du rapport de Roch-Olivier Maistre, la nécessité pour l’État de renforcer le soutien concret, et notamment le financement, d’un secteur qui contribue au dynamisme économique et au rayonnement culturel de notre pays mais aussi à sa cohésion sociale.

La ministre de la Culture a affirmé que ce CNM aura besoin de moyens substantiels inscrits dans la durée. Compte-tenu de la fragilité des acteurs, en particulier des créateurs, qui sont pourtant à l’origine de la filière musicale, la Sacem considère que les missions annoncées pour le futur établissement public ne pourront être assurées qu’avec des moyens publics, supplémentaires, pérennes et significatifs. 

Par ailleurs, la Sacem se réjouit que Françoise Nyssen ait mis en avant deux des grandes priorités portées par notre société que sont l’éducation musicale pour tous et l’export de la musique. 

Comme elle l’a toujours fait lorsqu’il s’agit de projets stratégiques qui engagent nos membres et notre filière, la Sacem se met aussi à la disposition des deux parlementaires dans la mission importante qui leur a été confiée. 

C’est avec une réelle satisfaction que nous accueillons un projet largement inspiré par le rapport de Roch Olivier Maistre dont la Sacem avait salué l’audace et la cohérence.

Avec ses 165 000 membres, la Sacem sera vigilante et mobilisée pour veiller à l’aboutissement concret de cette ambition.

Contacts Presse

Service de presse • 01 47 15 45 92
Sandra Valerii • 07 84 37 65 75

Publié le 26 avril 2018