La scène française à l’arrêt depuis bientôt 100 jours !

Le 7 mai dernier, la Sacem lançait avec le soutien de médias partenaires (Radio France, Skyrock, Nova, Radio FG) l’opération #SceneFrancaise pour soutenir la scène musicale française durement frappée par la crise sanitaire.

Au fil des semaines, de nombreux professionnels de la Culture mais aussi des artistes ont rejoint l’initiative en faisant part de leur inquiétude et en signant une tribune commune.
1 000 professionnels de la musique ont signé la tribune paru dans le Journal du Dimanche il y a quelques semaines.

A l’approche de la Fête de la Musique, date qui symbolise plus que jamais le pouvoir fédérateur de la musique en France, la Sacem et ses partenaires appellent à soutenir la #SceneFrancaise

LA MUSIQUE, GRANDE OUBLIÉE DU DÉCONFINEMENT

Depuis le 11 mai, les Français ont retrouvé la liberté de se déplacer à nouveau, beaucoup d’enfants ont pu regagner le chemin de l’école, les commerces ont rouvert leurs portes…Mais le secteur musical reste encore, malheureusement, largement exclu de ce retour à la vie normale.

Depuis la mi-mars, toute la scène française est à l’arrêt suite aux annulations des festivals et des concerts et la fermeture de tous les clubs... Les rassemblements au-delà de 5 000 personnes sont interdits jusqu’en septembre 2020.

Cette situation est dramatique pour toute la filière musicale.
Toutes les activités prévues ces prochains mois, des séances d’enregistrement de disques aux primes de commande en passant par les résidences, la publicité, les tournées ou les tournages de clip, ont été annulées, hypothétiquement reportées, et représentent autant de manque à gagner ou de budgets réduits pour les artistes.
Pour les auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, leurs revenus sont immédiatement
et durablement impactés. Ils sont touchés de plein fouet par une « double lame » :
- l’impossibilité de travailler tout de suite, qui se traduit par des pertes de revenus dès aujourd’hui (primes de commande par exemple)
- et la perte de droits d’auteurs qui se concrétisera à partir de 2021.

Le futur semble incertain pour l’ensemble du monde musical. Personne ne sait encore quand rouvriront les salles de spectacle et quelle sera la solidité financière des structures organisatrices.

La scène française, ce sont des auteurs, des compositeurs, des interprètes, des musiciens, des DJ, des éditeurs, des producteurs, des managers, des réalisateurs, des mixeurs, des ingénieurs du son, des attachés de presse, des graphistes, des vidéastes, des maquilleurs, des photographes, des tourneurs, des programmateurs, des directeurs de salles, sans oublier des professeurs, des formateurs, des coachs. Il en faut des talents pour qu’une chanson, une musique, un texte, un sketch arrive à vos oreilles et prenne la lumière. Chaque maillon de la chaîne est important et se trouve aujourd’hui en danger.

Maison commune des créateurs, la Sacem a joué pleinement son rôle pour protéger et pérenniser la scène française. Parallèlement au plan d’urgence de 43M qu’elle a mis au service de ses sociétaires (aide d’urgence, avances sur répartition…), elle a lancé un appel aux medias, aux radios, et aux plateformes de streaming pour qu’ils diffusent davantage de morceaux produits en France. Il s’agit en effet d’un levier très puissant pour soutenir la scène française, sans qu’il coûte un seul euro aux diffuseurs : les droits d’auteurs étant répartis en fonction de ce qui est diffusé. Plus nous écoutons de morceaux de la scène française, et mieux les créateurs seront rémunérés.

Plusieurs diffuseurs, festivals, plateformes se sont engagés en facilitant la diffusion d’un maximum de titres de production française : Radio France, Skyrock, Nova, Radio FG, Rock en Seine, Le Printemps de Bourges… La Sacem salue l’engagement et la responsabilité de ces acteurs essentiels de la filière musicale, ainsi que l’implication des nombreux Français qui partagent leurs coups de coeur en utilisant le hashtag #SceneFrancaise.

Après 97 jours d’arrêt de la scène française, la Fête de la Musique sera un rendez-vous majeur pour renforcer notre engagement collectif au service de la scène française. Cette année, plus que jamais, chacun de nous à un rôle à jouer pour célébrer ceux qui nous font rêver, et leur donner les moyens de continuer à vivre de leur métier. Ensemble, faisons vivre la musique !

COMMENT SOUTENIR LA SCENE FRANCAISE ?

Contacts presse

Sacem
01 47 15 45 92 - service.de.presse@sacem.fr
Cécile Legros
06 25 94 62 04 - cecilelegros.promo@gmail.com
Gwendoline Chapelain
06 76 84 37 04 - gwen.chapelain.rp@gmail.com

Publié le 15 juin 2020