Éducation culturelle et artistique : la musique au cœur de l’apprentissage de la citoyenneté ?

Novembre 2016

La Sacem s’engage depuis des années à faire vivre l’éducation artistique et culturelle. Elle veille constamment à tout ce qui a trait à la démocratisation culturelle, dont il faut préserver les précieux acteurs, à l’instar, notamment, des écoles de musique et des conservatoires, qui jouent un rôle de premier plan sur l’ensemble des territoires.

 

La Sacem et l’éducation artistique et culturelle 

La Sacem soutient des projets musicaux dédiés au jeune public depuis des années. L’éducation artistique et culturelle et la formation musicale des plus jeunes sont aujourd’hui, plus que jamais, une priorité pour la Sacem, qui agit à la fois au travers de son action culturelle et de sa plateforme pédagogique, Sacem Université.

En 2013, la Sacem est la première société d’auteurs à s’être dotée d’un pôle dédié à l’Éducation artistique et culturelle, qui propose des programmes d’aide à la création et à la diffusion de spectacles musicaux pour enfants et d’aide à la création musicale en milieu scolaire.

 

La Fabrique à chansons : 2e édition

Découvrez La Fabrique à Chansons, une opération unique qui réunit 100 classes et 100 auteurs-compositeurs pour vivre ensemble une expérience au cœur de la création musicale.

 

L’Education artistique et culturelle : une préoccupation nationale

Si la Sacem s’est très tôt emparée du sujet, les pouvoirs publics ont également placé l’éducation artistique et culturelle au cœur de leurs préoccupations avec, notamment, dès 1988, une loi sur les enseignements artistiques et le plan Lang-Tasca, en 2000, sur la culture et les arts à l’école.

De nombreux rapports publics ont souligné l’apport culturel et pédagogique majeur des pratiques collectives telles que les chorales ou orchestres à l’école, et préconisé leur généralisation, mais ce n’est qu’en 2013, dans la loi pour la refondation de l’école de la République, qu’est inscrite, pour la première fois, l’éducation artistique et culturelle parmi les grands domaines de la formation générale dispensée à tous les élèves.

Le rôle clé des sociétés d’auteur, la place fondamentale des artistes

En 2015, la loi Création Architecture et Patrimoine (2015), crée un nouveau critère d’attribution des sommes provenant des 25% de la rémunération pour copie privée : l’éducation artistique et culturelle. Une mesure initiée et portée par la Sacem depuis des années : elle avait déjà formulé la proposition au moment de la mission Lescure.

 

Rencontrer des œuvres, impliquer les artistes, pourquoi ?

  • soutenir la création ;
  • former les publics de demain ;
  • assurer la valorisation des répertoires dans leur diversité;
  • faire prospérer l’importance du droit d’auteur;
  • faire connaître l’économie de la création.

Pratiquer la musique ensemble, à l’école, un enjeu majeur du développement de l’individu et de vie en société

  • la première occasion pour les élèves de se produire en public ;
  • développer l’esprit d'équipe et de collaboration ;
  • contribuer à l’intégration des élèves et élargir leur culture générale.

« La musique ouvre l’esprit, éveille les sens, nourrit les capacités créatrices, émotionnelles et intellectuelles des enfants. L’éducation artistique et culturelle, parce qu’elle permet à chacun dès le plus jeune âge de développer son libre arbitre et sa créativité, doit être au cœur de toute politique ambitieuse de soutien à la culture et aux arts. »
Jean-Noël Tronc, Directeur général-Gérant de la Sacem

 

Téléchargez le dossier de presse Sacem sur L'Éducation artistique et culturelle

 

Publié le 15 novembre 2016