Anne Sylvestre, d'amour et de mots

1er décembre 2020

« Chanson dégagée ». C'est ainsi qu'Anne Sylvestre aimait à qualifier son œuvre : plus de 650 chansons, évoquant aussi bien la nature et ses racines bourguignonnes que la sensibilité féminine et les faits de société. Des chansons pour les grands et pour les petits, toutes nées d'une plume à l'humour mordant et poétique. Anne Sylvestre ou l’universalité de la chanson française.

Anne Sylvestre
© David Desreumaux

Etudiante en lettres à Paris, la jeune lyonnaise délaisse rapidement l’université pour se consacrer à la chanson. Dès 1957, on peut l'applaudir, guitare en main, dans divers cabarets, de la Colombe aux Trois Baudets, en passant par Le Cheval D'Or ou la Contrescarpe.

Elle enregistre son premier disque sous la houlette de Jacques Canetti ; Georges Brassens, toujours clairvoyant, écrit au dos de la pochette de son deuxième 33 tours : "On commence à s'apercevoir qu'avant sa venue dans la chanson, il nous manquait quelque chose, et quelque chose d'important…"

Dès lors, concerts et récompenses s'enchaînent : Bobino et Olympia, prix de l'Académie Française et quatre fois prix international du disque de l'Académie Charles Cros, entre 63 et 67.
Quelques-unes de ses chansons, Mon mari est parti, T’en souviens-tu la Seine?,  Les cathédrales… connaissent un beau succès comme ses comédies musicales, Gémeaux Croisées, La Ballade de Calamity Jane et Lala et le Cirque du Vent.
Mais c'est avec Les Fabulettes, recueil de comptines destinées aux enfants, qu’Anne Sylvestre accède à la reconnaissance du grand public. Dans un style humoristique et éducatif, mariant aussi bien simplicité que subtilité.

Pourtant, on aurait eu tort alors de ne voir en Anne Sylvestre qu'une coqueluche enfantine.
Ses chansons "pour adultes" sont d’inspiration très éclectique : elles alternent alertes couplets féministes (La faute à Eve, La vaisselle, Une sorcière comme les autres) et tendres satires masculines (Petit bonhomme, Que vous êtes beaux), tout en évoquant des sujets plus graves comme le viol, l'avortement ou la misère (Si je ne parle pas, Douce maison, Non, tu n'as pas de nom, Pas difficile) et en abordant des sujets d'actualité, comme cette Berceuse de Bagdad, en 2003, ou le mariage homosexuel (Gay, gay, marions-nous) en 2013.

Au cours de sa carrière, Anne Sylvestre a publié une trentaine d’albums dont une dizaine en public, chanté dans tous les pays francophones et collaboré avec de nombreux artistes, metteurs en scène et poètes : de Pauline Julien (Gémeaux croisées, en 87) à Agnès Bihl (Carré de dames, en 2012), en passant par Jean-Pierre Léonardini (La ballade de Calamity Jane, en 89), Michèle Bernard (Lala et le cirque du vent, en 93) et même…Jean de La Fontaine (Anne Sylvestre chante… au bord de La Fontaine, en 97).

De Détour de chant dans les années 90 à Au plaisir! en 2011, elle a enchaîné les récitals à guichets fermés, fêté ses 40 ans de chansons à l'Olympia et ses 50 ans au Trianon, obtenu la médaille de Vermeil de l'Académie française.
Elle a été célébrée par des artistes de toutes générations, d'Isabelle Aubret à Jorane, de Serge Reggiani à Vincent Delerm, d'Yves Jamait aux Ogres de Barback. Entre 2008 et 2019, elle a chanté en duo avec Aldebert, Nicolas Bacchus, Gilles Vigneault ou Gauvain Sers.

Son dernier album, Juste une femme, en 2013, fut suivi d’une tournée qui passa par La Cigale, l’année suivante, prétexte à un disque live. En 2018, elle fêtait ses 60 ans de carrière, avec un coffret rassemblant 273 chansons.

En mai 2019, la Sacem avait rendu hommage à cette très grande dame de la chanson française en lui consacrant une exposition sur le Musée Sacem. Claude Lemesle, auteur et président d’honneur, écrivait à cette occasion : "Ses chansons sont les pièces d'amour d'un même puzzle, d'une fresque poétique et musicale de nos vies, de nos bonheurs et de nos détresses. C'est une œuvre à la fois personnelle et universelle, une œuvre d'une jeunesse et d'une vigueur infinies et du fond du cœur : Merci, Anne, chapeau, Madame, on t'aime !"

« Aujourd’hui j’ai un très gros chagrin. Anne était et va demeurer irremplaçable. Sa tendresse, sa malice, ses cris du cœur, ses colères vont tellement nous manquer ! Je sais bien que les plumes sont faites pour s’envoler mais il y a des jours où le ciel exagère ». Claude Lemesle - Auteur, Président d’honneur de la Sacem.

En 1994, Anne Sylvestre avait intitulé l’un de ses albums D'amour et de mots. Un titre qui la définit à jamais.

Publié le 01 décembre 2020