Hommage à Lionel Rocheman

Juillet 2020

Musicien, chanteur, conteur, acteur, écrivain, producteur et animateur de spectacles, il fut aussi l'initiateur du mouvement folk en France. Une personnalité haute en couleur, à l'image de son personnage de scène, Grand-Père Schlomo.

Lionel Rocheman
©Fonds Sacem

Hootenannies, c’est sous cette appellation héritée des musiciens de folk américain, que Lionel Rocheman organisa au milieu des années 60 des rassemblements festifs, la plupart du temps au Centre Américain du boulevard Raspail.
Des spectacles improvisés et collectifs ouverts à tous, où débutèrent des artistes comme Alan Stivell, Steve Waring, Roger Mason, Hervé Christiani, Laurent Petitgirard, Dick Annegarn, Claude Lemesle, Jean-Jacques Milteau, Julos Beaucarne et où se sont produits également Pierre Dac et Paul Préboist. Une initiative exportée un temps à l'Olympia, dans toute la France, ainsi qu'en Suisse et en Belgique.  

Né en 1928 dans le XIIè arrondissement de Paris d'une famille d'origine polonaise, Lionel Rocheman échappa de peu à la déportation avant de s'engager à 16 ans dans les maquis de Creuse et de Corrèze, devenant un des plus jeune résistant de France. Une odyssée qu'il conta plus tard dans plusieurs ouvrages autobiographiques.  

Après des études de philosophie et de musicologie, il embrasse la carrière de musicien en enregistrant des disques de chansons françaises anciennes, le premier d'entre eux préfacé par Georges Brassens, et en créant la collection Hootenanny au Chant du Monde, couronnée du grand prix de l'Académie Charles Cros en 1970. 

C'est en 1968 qu'il a adhéré à la Sacem et y a déposé une cinquantaine d’œuvres. Dans cette maison, il a pendant plusieurs années, été élu Président ou Commissaire à la Commission prévue à l’Article R. 321-6-3 du CPI (Code de Propriété Intellectuelle), qui donnait son avis en cas de refus de communication d’un document à un sociétaire. 

Il produira également une série télévisée musicale pour la jeunesse, Epinettes et Guimbardes, consacrée aux instruments traditionnels, avant d'inventer le personnage de Grand-Père Schlomo en 1977, prétexte à une peinture d'un petit village juif de Pologne à la fin du XIXe siècle. Acteur de théâtre (notamment dans le Cabaret de Jérome Savary) et de cinéma (des apparitions dans une douzaine de films), écrivain (sept livres publiés, dont un hommage à sa mère, Devenir Cécile), père du pianiste de jazz Manuel Rocheman, il s'est vu décerner la médaille d'or de la Sacem en 1998. Il avait été nommé Chevalier des arts et des lettres en 2003.

Désormais, il y a des hootenannies au paradis. 

Publié le 30 juillet 2020